Histoire (continuation)

Au cours de la dynastie des Tang (618-907 ap J-C), l'acuponcture et la moxibustion ont connu un important dévelopement sous l'influence du célèbre médecin Sun Si Miao qui, après sa mort à l'age de 101 ans (en 682) fut vénéré par les chinois comme le divin Roi de la Médecine. Sun Si Miao a répertorié des points importants et préconisait: "Poncturer là ou il y a sensibilité."

Durant la dynastie Song (960-1368), Wang Wei Yi rédige le "Tong Ren Shu Xue Zhen Jiu Tu Jing" ou "Nouveau Manuel illustré des points d'acuponcture et de moxibustion sur la statue de bronze" qui localise 657 points d'acuponcture sur le corps humain.

Lors de la Grande Révolution Culturelle Prolétarienne, Mao Tsé-Tung déclara que "la médecine et la pharmacologie chinoises constituent un grand trésor; il faut nous efforcer de les explorer et de les porter à un niveau supérieur." En 1928, Mao Tsé-Tung préconisait l'emploi conjoint de la médecine chinoise et de la médecine occidentale en Chine.


Phylosophie

La Médecine Traditionelle Chinoise a ses sources dans les grandes pensées de la philosophie du taoïsme et du confucianisme.

Les Chinois sont de grands observateurs de la nature, ce qui leur a permis d'identifier les lois régissant l'Univers. Pour eux, les phénomènes de la vie sont en rapport avec le ciel et la terre. "Les dix mille êtres et choses contiennent à la fois le yin et le yang.




En s'unissant par le vertu de l'énérgie (Qi) ils parviennent à l'harmonie" (Dao de Jing, chap. 42) "Le Tao serait l'origine au delà de l'originel. De cette origine proviennent les deux forces du yin et du yang, et c'est de ces forces que découle la triade ciel-terre-humanité"

Toute la Médecine Traditionelle Chinoise repose sur le principe que "tout est énergie." Quant-à l'homme, il est "suspendu entre le ciel et la terre." L'homme provient de l'énergie céleste, qui est une énergie pure, et de l'énergie de la terre, qui est une énergie condensée.

Le yin et yang sont deux principes opposés et complémentaires qui ne peuvent exister l'un sans l'autre. Il y a toujours un peu de yin dans le yang et il y a toujours un peu de yang dans le yin. L'homme qui se situe entre ces deux forces devrait trouver l'harmonie répartie dans son corps.

Pour que la vie existe, il y a une base fondamentale formée par les cinq éléments, soit le bois, le feu, la terre, le métal, et l'eau. C'est cela qui constitue l'idée de base de notre traitement thérapeutique